Press "Enter" to skip to content

STOP A LA MANIPULATION DANS NOTRE PAYS

rl 0

La manipulation a été l’une des causes majeures des malheurs qui ont jalonné l’histoire de notre pays ; la victoire sur cette hideuse approche sera une étape décisive vers une Paix durable ; et cette victoire est prochaine » (ACOPA-BURUNDI). 

Cette rubrique est destinée à recueillir les écrits qui s’intéressent aux manœuvres de manipulation à visée politique menées par des personnes ou des groupes. Toute sorte d’écrit est acceptée si les faits relatés ou évoqués sont vérifiés ou vérifiables. Les réflexions ou analyses, les considérations théoriques sur le phénomène, sa réalité ou non  dans la culture nationale ou la vie sociale traditionnelle en général, sa présence dans l’actualité socio-politique et tous autres témoignages sont également les bienvenenus.

 

Pourquoi a-t-on pensé instaurer une rubrique dédiée exclusivement à ce Phénomène ?

Tout simplement, nous savons que nos compatriotes burundais et même les citoyens d’autres pays ont peu de temps pour réfléchir sur les événements qui leur sont reportés ou commentés ; ou les informations qu’ils reçoivent des différentes sources. Aussi, il nous a paru utile de consacrer cette rubrique à cet aspect de manipulation pour les éclairer dans leur compréhension, voire dans leur réaction quand ils sont amenés à agir ou réagir.

Notre constat  est qu’il existe des médias ou d’autres organes d’expression, principalement au Burundi, qui sont devenus des organes de propagande, probablement affiliés à des organisations politiques même s’ils ne le déclarent pas et dont les reportages ou analyses sont complètement biaisés ; d’autres cherchent carrément à travestir les faits et à inculquer, à force de publicité éhontée et tapageuse, des versions édulcorées des événements historiques ou actuels. Un fait est très remarquable ces derniers temps : certains journalistes tentent de plus en plus souvent de souffler les réponses à leur interlocuteur notamment par une insistance à la limite de l’indécence.

Le choix pout traiter ce sujet est une leçon que l’histoire du Burundi nous a laissée et continue à nous démontrer. Dans le passé, des personnes ou groupes de personnes ont été prises dans le tourbillon de la manipulation et sont devenues les unes des criminelles, les autres des victimes. Nous ne voulons plus que de telles situations arrivent au pays ou à nos concitoyens. C’est pourquoi, mis à part la contribution que nous attendons des membres de la Société civile, tous les apports seront accueillis à bras ouverts.

 

Pourquoi l’ACOPA-BURUNDI affirme-t-elle que la victoire sur la manipulation est prochaine ?

D’abord, il faut dire qu’en cette matière, le manipulateur compte principalement sur la naïveté, la crédulité, la sous-information et l’absence de vigilance de ses victimes. Les préoccupations diverses des personnes font qu’elles ne retiennent que des bribes d’informations sans pouvoir  chercher la totalité de ces informations, ni réfléchir en profondeur  et arriver à une véritable compréhension consciente de ce qui a été communiqué. Nous allons alors, à travers cette rubrique, revenir, si besoin est, à certaines informations ou autres messages pour montrer qu’ils ont été conçus et diffusés dans l’usage de manipulation.

Ensuite, les moyens du manipulateur sont également connus : nous allons en parler suffisamment pour attirer l’attention de tous ceux qui voudraient se prémunir de ce fléau  pour ne pas tomber sous le joug de ces « faiseurs d’opinion ».

L’élément capital est que si les cibles de cette manipulation, qui ne sont autres que la population du Burundi pour le cas d’espèce, sont capables de discerner et de comprendre que parmi les messages leur envoyés, il se cache cette intention de manipulation au profit d’une personne, d’un groupe ou d’une organisation ; la victoire aura été acquise. Quand la cible est déjà consciente qu’elle est objet de manipulation qui cherche à l’entrainer dans des actions ou réactions conçues à son insu ; la partie est perdue pour le manipulateur.

Cette rubrique va être animée en Français et en Kirundi.

Leave a Reply

%d bloggers like this: